Lettre ouverte de Ralph Nader à Barack Obama

9 01 2009

Pendant cette énième et non moins sanglante agression contre le peuple Palestinien, beaucoup, si ce n’est tout le monde, tournait les yeux vers Barack Obama durant les premières heures de l’offensive de Tshal sur le Ghetto de Gaza attendant une réaction, une phrase, une envolée lyrique, un jet de lumière divine ou que sais-je encore de la part de celui que tous ou presque considèrent comme le futur sauveur du monde. Jusqu’ici, Obama a soigneusement évité le piège des petites phrases ou des discours politiquement inopportuns avant son investiture (prévue pour dans une semaine environs) invoquant avec habilité le fait qu’il n’était pas encore président et esquivant avec -force est de le constater- grand brio tous les sujets qui fâchent et principalement l’épineuse question du conflit Israélo-Palestinien pour ce qui est de la politique externe ainsi que la question pas très glamour des pauvres préférant parler et se concentrer sur la classe moyenne pour la partie politique intérieure.

Bien sur, personne ou presque ne regrette la défaite du sénateur John-Terminator-Mc Cain et de sa colistière, la très médiatique Shara-Connor-Paline. Pour autant, nous sommes nous réellement intéressé au personnage, à la carrière, aux soutiens et à l’ascension fulgurante du premier président noir et aux origines musulmanes des États Unis d’Amérique ? Pour tenter d’y répondre ou au moins d’y réfléchir d’une manière un peu différente et sans reprendre le sempiternel cantique des cantiques médiatique, je vous propose de lire une lettre ouverte (hors des sentiers battus) adressée à Barack Obama de la part du plusieurs fois candidat à la présidence des USA sous l’étiquette « indépendant », le très marginalisé et non moins expérimenté Ralph Nader qui brosse ici un tableau bien différent de l’image habituellement véhiculée. Change we need qu’il disait, oui, mais dans quel sens ? Lire le reste de cette entrée »

Publicités