[Mise à jour] BladiExplorer: L’attaque des clones

26 05 2010

bladiExplorer bledmiki clone wars update Tunisie Algerie Internet explorer Microsoft StormTroopers

Petite mise à jour de l’article « Premier Navigateur Web Algérien: Bladi Explorer ou Bled Miki Explorer ? ». Pour la consulter, cliquez sur l’image ci-dessus ou si vous venez de recevoir cette Update via e-mail suivez ce lien. Aussi, au cas où vous auriez déjà lu l’article et n’êtes intéressés que par les nouvelles informations, une fois sur la page en question, allez directement à la fin de l’article, section Mise à jour: BladiExplorer: L’attaque des clones (Pour vous repérer rapidement dans la masse de texte, c’est la même image que celle qui se trouve ici).

(Crédit image)





Premier Navigateur Web Algérien: Bladi Explorer ou Bled Miki Explorer ?

21 05 2010

Bladi Explorer, Internet Explorer 8, Bled Miki, FAKE, HOAX, ARNAQUE, TMAHBIL, maska

Alors là je tombe de ma chaise, Entih, c’est trop, Bezzaf ya Mhaynek ! Après l’article que je viens de lire ce matin sur Le Soir d’Algérie (à croire que l’histoire du canular Internet publié il y a quelques mois ne leur a pas servi de leçon) je me dis ça y est, khlass, on a touché le fond de l’amateurisme, du crétinisme, de l’imposture intellectuelle totale et de la médiocrité décomplexée. Lire le reste de cette entrée »





Google.dz Piraté !!!

6 04 2009

Et voilà, ce qui devait arriver arriva, cela faisait un moment déjà que je me posait pas mal de questions par rapport à Google.dz, notamment dans un article où j’essayai un peu de retracer cette histoire de mise en place d’un google algérien sans présence officielle de google inc sur le territoire national et sans attribution officielle du nom de domaine auprès des instances internationales (ICAAN) chargées de gérer tout ça ni même de mention de son activation auprès de l’organisme algérien Nic.dz.

Bref, je viens à l’instant de l’apprendre par ButterflyOfFire et Zehani, le site Google.dz à été piraté aujourd’hui même durant plusieurs heures et, tenez-vous bien, tous les internautes algériens se connectant sur le fameux moteur de recherche étaient redirigés vers… le site de campagne du Président Bouteflika !

google-algerie-pirate

Alors, pirater un site Internet est une chose, détourner une page d’accueil en est une autre, mais pirater Google durant 3h30 pour faire de la propagande politique à des fins électorales, c’est non seulement pas donné à tout le monde mais je dois avouer que c’est carrement du jamais vu dans le monde. Et comme je m’interrogeai dans le premier article sur l’Affaire Google.dz et ses multiples rebondissements où je me demandai qui contrôlait réellement ce nom de domaine, eh bien, aux vues des derniers événements, il semblerait que la réponse et les raisons de cette opacité soient claire à présent, il aura simplement fallu avoir la patience d’attendre quelques mois.





Gaza: Les Hackers Algériens Investissent le Cyber Champ de Bataille

12 01 2009

algerian_hacking_defacing_for_gaza

Ce n’est plus la peine de vous rappeler le soutiens indéfectible des Algériens envers le peuple Palestiniens et de leur totale aversion pour le crime de guerre qui est actuellement en train d’être commis en toute impunité envers les habitants pris au piège du Ghetto de Gaza.

Visiblement les Hackers Algériens de plus en plus actifs ces derniers temps sur le territoire national, on se souviendra du très controversé coup d’éclat lors du piratage du site des résultats du BAC (onec) de cet été ainsi que le récent piratage du site web de la poste et de la paralysie totale du système de consultation des comptes CCP et de pleins d’autres grands sites Algériens allant des journaux de la presse nationale aux entreprises étatiques ou autres ministères (ce qui n’a pas manqué de rendre furax pas mal de « gens d’en haut »). Nos Hackers Dz donc, ont décidés de passer cette fois-ci à la vitesse supérieure et de se lancer à l’assaut de sites Internet Israéliens et semble t-il pas des moindre puisque c’est le site d’une entreprise de sécurité informatique et autres services (Sabrus) qui fut la victime il y a quelques heures (jours?) de ces Hackers qui investissent maintenant le terrain politique en créant ce que l’on pourrait appeler un « cyber champ de bataille » et qui « désactivent » des sites Internet non plus pour en démontrer les failles à leur concepteurs ou par goût du challenge mais pour protester et agir concrètement contre un conflit armé bien réel, passants ainsi du statut de Hackers à celui de Hacktivistes. Lire le reste de cette entrée »