La fin de leur monde.

3 03 2010

« La fin de leur monde » est tout simplement le chef d’oeuvre ultime du groupe I AM. Pour moi, l’aboutissement de leur carrière et de toute leur démarche artistique. Le déclic final d’un parcours qu’ils ont arpenté durant ces trois dernières décennies, un grand cri avant la nuit, la dernière cartouche. Dans ce morceau cru, fort, réaliste et déterminé, sans répétitions ni refrains, ils livrent un texte puissant et mature, fruit d’une réflexion certaine et d’un constat brutal. Ne s’embarrassant ni d’un son studio à la mode ni d’un format qui séduirait les Radios (la chanson dure plus de 10 minutes), ils s’attaquent à des thèmes largement délaissés par la supposée relève de ces dernières années, tout y passe sans langue de bois ni surenchère, ils remontent aux sources du mal sur fond de Beat Old School, ici au sommet de leur art, ils explosent, exposent et maîtrisent sans failles. Ils tapent à coups de bat de Baseball sur le Hamburger géant qu’est devenu l’occident et bientôt peut être le monde et, ils tapent fort et juste, tellement juste que la chanson a été censurée en France à sa sortie (Oui censurée, vous savez, comme en Chine ou en Iran là… ). Donc, que vous aimiez le Rap ou non, il vous faut absolument découvrir cette chanson et lire attentivement les paroles (proposée en intégralité ci-dessous) d’une profondeur et d’une clairvoyance à toute épreuve, qui échappera à beaucoup de monde. Enfin, s’il ne fallait retenir qu’une seule chanson du Rap made in France, ce serait celle-ci. Je sais que je m’avance beaucoup en disant cela mais j’assume car, avec ce texte tout simplement monumental et cette mise en image redoutable, I AM nous donne une Master Class de Rap authentique durant dix bonnes minutes de pur Flow, en redonnant sens, tripes, honneur et vie à ce style musical qui n’est plus qu’un ersatz commercial et dégénéré, peuplé d’humanoïdes Romérodiens aux torses épilés et lustrés à l’huile de Jojoba. Alors ouvrez bien grand vos oreilles, regardez le clip, repassez-le en lisant les paroles puis, allez faire quelque chose, quelque chose de bien en attendant la fin de leur monde… Pauvres fous !

  • [Edit: La vidéo à encore été censurée, il devient presque impossible de trouver la version complète, je met la version amputée en attendant… Ah ah il y en a qui n’aiment visiblement pas les allusions au jonglage de Lance Roquette ]
  • [Edit 2: Bon j’ai trouvé une version complète, l’image et le son ne sont pas top mais au moins on a l’intégralité de l’ouvre et c’est l’essentiel.]

Lire la suite »





A l’ombre de la pensée sioniste (+Bonus)

27 02 2010

Intrigants que ces membres de TV KASOS (jolie nom) qui pratiquent le journalisme indépendant sur Internet. Concept qu’ils poussent à l’extrême en traitant de sujets de fond, en réalisant des reportages sur le terrain ainsi que des Interview de quidams en relation avec l’actualité locale ou mondiale, souvent passée à la trappe ou largement orientée sur les ondes ou dans colonnes des médias officiels.

Ils se sont illustrés notemment avec la couverture de l’agression (je parlerais plutôt de boucherie) qui a eu lieu à Gaza en allant interviewer tranquillement des juifs à la sortie d’une synagogue un jour de Chabbat à Bordeaux, donc techniquement, des citoyens français lambda et pratiquants, dans la république, l’amour, la paix, la lumière, les pâquerettes, Zaï Zaï Zaï… Bref, « dernier étage » comme dirait l’autre. Le problème, c’est que nos journalistes indep’ ne s’attendaient probablement pas vraiment à une telle franchise de la part des personnes interrogées lors de ce micro-trottoir improvisé (le Rabin ayant refusé de les rencontrer car non-juifs, ou Goyim si vous préférez). Ainsi, malgré le caractère très tranché des différents points de vues exprimés durant ces brefs entretiens, les membres de TV Kassos ont finalement décidé de diffuser les images sur le Net, ce qui n’a pas manqué d’avoir pour effet de choquer pas mal de monde (?) et de susciter diverses invectives et vagues promesses de représailles. En réaction à cela et dans un souci d’impartialité quant au traitement du sujet, ils ont tenu a réitérer l’expérience la semaine suivante mais cette fois-ci, à la sortie d’une mosquée.

Je vous propose donc de voir le résultat ci-dessous, une vidéo en trois parties d’environs six minutes chacune présentées par Brad avec il est vrai, un style particulier et bien à lui et, à la toute fin, comme promis une quatrième petite vidéo en bonus qui en fera marrer plus d’un… Lire la suite »