BENDIRMAN: 1er Super-héros Africain !

28 02 2010

bendirman, bled miki, bledmiki, tunisie, algérie, musique, MaskaAprès les Hoba Hoba Spirit au Maroc (alias La ligue des Gentlemen Ordinaires), après Amazigh Kateb et son groupe Gnawa Diffusion en Algérie (Alias Green Ganja Lantern) voici venu le tour de la Tunisie de voir apparaitre son super-héros solitaire des temps modernes. Par ces jours sombres de cette époque troublée en terre Nord-Africaine, Bendir Man (mi-homme, mi-bendir) a décidé de se lever comme un seul homme (bon, en même temps il est tout seul…) pour défendre la veuve et l’orphelin (mais surtout la veuve) et d’imposer, tout comme ces illustres prédécesseurs susnommés, par la force de la mélodie et du verbe, l’hilarité, la joie et éventuellement l’ordre et la justice à Bendirland (contrée située à la frontière Est de BledMiki).

Ainsi depuis quelques mois déjà, plusieurs citoyens Bendirlandais de bonne foi ont témoigné sous serment avoir aperçu une forme mauve (et quelque peu grassouillette) virevolter entre les nuages, sur les toits de la ville,  ou au cyber café du coin.

Piqué au vif, la gazette la plus suivie du pays, le DailyBendir, a publiée un article de fond, sans concessions et qui brise les tabous sur ce phénomène dont voici quelques extraits: « Dans un pays du nom de Bendirland, où ne sévissent que la corruption et le totalitarisme, le crime et les malheurs, la pauvreté et le manque; vient de naître un héros d’un genre nouveau: plus rapide que la tortue de La Fontaine, plus intelligent que l’inspecteur Gadget, plus fort que le cousin du neveu du beau frère de la grand-mère de l’arrière grand-tante de Hercule, plus agile que Maurice Béjart à 60 ans. Ce Héros d’un genre nouveau n’est personne d’autre que BENDIRMAN.

Muni du pouvoir de voler activé par la consommation d’une herbe magique dont seul lui connaît le nom (marijuana), il ne cesse de se battre contre des ennemis encore plus chimériques que ceux de DON QUICHOTTE.

Passionné par le mezoued et la Hadhra, il a appris à jouer au bendir dès sa plus tendre enfance, spécialité en la quelle il est maîtrisard, tout autant que le Hittisme (car comme on le sait tous l’artiste na se nourrit pas de son art alors que le Hittisme…) et aspire à devenir le Hittiste officiel du mur mauve de la mairie de Bendirland.

Bendirman ne vit que pour une seule raison, répondre à la question existentielle que tout bendirlandais s’est posé au moins une fois dans sa vie : existe-t-il une autre couleur que le mauve ? Et si oui, pourquoi le mauve est-il l’unique couleur visible en ce pays ? »

Voilà, je vous laisse découvrir ses oeuvres, chansons courtes et très entrainantes, guitare nue, refrains efficaces, paroles profondes sur un ton toujours positif, drôle, pertinent, inventif… bref, le genre d’artiste hors-système d’Afrique du Nord qu’il faut absolument soutenir et faire connaitre.   Lire le reste de cette entrée »

Publicités




A l’ombre de la pensée sioniste (+Bonus)

27 02 2010

Intrigants que ces membres de TV KASOS (jolie nom) qui pratiquent le journalisme indépendant sur Internet. Concept qu’ils poussent à l’extrême en traitant de sujets de fond, en réalisant des reportages sur le terrain ainsi que des Interview de quidams en relation avec l’actualité locale ou mondiale, souvent passée à la trappe ou largement orientée sur les ondes ou dans colonnes des médias officiels.

Ils se sont illustrés notemment avec la couverture de l’agression (je parlerais plutôt de boucherie) qui a eu lieu à Gaza en allant interviewer tranquillement des juifs à la sortie d’une synagogue un jour de Chabbat à Bordeaux, donc techniquement, des citoyens français lambda et pratiquants, dans la république, l’amour, la paix, la lumière, les pâquerettes, Zaï Zaï Zaï… Bref, « dernier étage » comme dirait l’autre. Le problème, c’est que nos journalistes indep’ ne s’attendaient probablement pas vraiment à une telle franchise de la part des personnes interrogées lors de ce micro-trottoir improvisé (le Rabin ayant refusé de les rencontrer car non-juifs, ou Goyim si vous préférez). Ainsi, malgré le caractère très tranché des différents points de vues exprimés durant ces brefs entretiens, les membres de TV Kassos ont finalement décidé de diffuser les images sur le Net, ce qui n’a pas manqué d’avoir pour effet de choquer pas mal de monde (?) et de susciter diverses invectives et vagues promesses de représailles. En réaction à cela et dans un souci d’impartialité quant au traitement du sujet, ils ont tenu a réitérer l’expérience la semaine suivante mais cette fois-ci, à la sortie d’une mosquée.

Je vous propose donc de voir le résultat ci-dessous, une vidéo en trois parties d’environs six minutes chacune présentées par Brad avec il est vrai, un style particulier et bien à lui et, à la toute fin, comme promis une quatrième petite vidéo en bonus qui en fera marrer plus d’un… Lire le reste de cette entrée »