Ah, Algérie mon Amour…

27 03 2009

Je viens de voir la fameuse vidéo de Noureddine Aït Hamouda, le gros coup de gueule du vieux briscard qui vient déchirer la si monotone vie politique Algérienne (c’est assez rare les buzz vidéos chez nous), fils du défunt colonel Amirouche, il est aujourd’hui homme politique affilié au RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie), parti pour lequel il siège actuellement en qualité de député à l’Assemblée National Populaire Algérienne (APN). Il est aussi ancien chef d’un des groupes de patriotes contre-terroriste (GLD: groupes de légitime défense) armés par le gouvernement lors de la décennie noire (90’s) pour lutter contre le GIA (Groupe Islamique Armé).

Aït Hamouda donc, à osé commettre en public le crime de lèse majesté suprême qui a fait trembler la république si j’ose dire et suscité une forte opposition ainsi qu’une polémique qui alla même jusqu’à demander la levé de son immunité parlementaire dans l’objectif d’éventuelles poursuites judiciaires. Et cela, pour avoir pris la parole à l’Assemblée pour faire son devoir d’Algérien et de représentant du peuple (oui je sais, c’est fou) en interpellant le Président de l’APN lors d’une session retransmise à la télévision pour dénoncer, je cite: (attendez je vérifie si la porte est bien fermé) … hum … l’enne… heu (murmure) «l’ennemi intérieur» (ouf c’est dit!).

Pour ceux qui ne comprennent pas l’arabe Algérien, je vous propose une traduction en Français:

Président: Merci à vous Mr Chergi. La parole est à Mr Nordine Aït Hamouda.

Hamouda: Mr le Président, messieurs les Ministres, frères et soeurs, Salam Alikoum.

J’ai entendu ce jeudi, le Président de l’assemblé faire quelques commentaires. Son premier commentaire s’est porté sur les journalistes. Par rapport à moi, la presse Algérienne, celle-là même qui fut mise à mal par le terrorisme dans un passé pas si lointain et qui est aujourd’hui mise à mal par la Justice Algérienne, doit être soutenue par nous (les députés) et ce, quel que soit les faiblesses dont elle souffre.

J’ai entendu ! Aujourd’hui aussi, par quelques camarades et amis ici présents, parler d’ennemi intérieur et d’ennemi extérieur. Pour que nous soyons honnêtes entre nous. Nous n’avons aucun ennemi en Algérie. L’ennemi d’hier, nous l’avons fait sortir. Quant à l’ennemi intérieur, il se nomme la corruption ! L’ennemi intérieur, se nomme le vol des banques ! L’ennemi intérieur, se nomme le trucage des élections. Et pour finir, l’ennemi intérieur, il se nomme, 13 ministres issus de la même commune.

Le deuxième commentaire, a été fait, par Mr le président (de l’APN) après un communiqué du RCD qui disait «La démocratie, c’est (la représentativité de) la majorité et la minorité». Certes ceci est vrai ! Mais cela n’est valable que dans les pays démocratiques, les pays où les élections ne sont pas truquées !

La falsification des chiffres est le problème numéro un de la république Algérienne ! De 1962 à nos jours, nous falsifions les chiffres. Nous avons falsifié les chiffres des Chouhada (morts au combat, martyrs). Nous aurions par ailleurs apprécié que le Ministre des anciens combattants nous communique le chiffre exacte des Chouhada qui sont tombés lors de la guerre de libération. Nous avons aussi falsifié les chiffres des Moudjahidine (Combattants, Révolutionnaires). Le ministre lui même dit «J’ai 10.000 faux Moudjahidine (anciens combattants)».

Et dans le lot de ces Moudjahidine falsificateurs, qui profitent de l’argent et des avantages accordés par le ministère des anciens combattants, il y a ceux qui ont trafiqué leurs attestations d’anciens combattants. Monsieur le président, j’ai ici une attestation du ministère Français de la défense qui parle d’une personne dont je ne citerai pas le nom au risque de faire trembler toute cette assemblé et, qui est reconnue ici comme collaborateur de la France (harki) ! Alors que sur cette attestation du ministère Algérien des anciens combattants, il est reconnu comme Moudjahid durant la période 1955 à 1962. Et ces gens là ! ces gens là profitent des pensions d’anciens combattants (et autres avantages accordés par l’état de par leur statut). Alors que les Moudjahidine, Les braves qui hier combattaient la France, les mutilés, cela nous les mettons sur notre tête (comprenez, on les oublies).

A propos de falsification des chiffres, vous êtes allé jusqu’à falsifier l’histoire !
La chose qui m’a amené à parler du plus grand crime… qu’ait connu l’histoire de l’Algérie. Le crime qui a eu lieu contre Amirouche [1] (son père) et Haouès (Ahmed Ben Abderrazzak) ! La France les a tué, elle les a enterré… Et après le coup d’état militaire de 1965, ils sont parti exhumer Amirouche et Haouès de la ville de Bou-Saâda et les ont transporté à l’état major de gendarmerie, ils les ont déposé en prison ! Et après une enquête que j’ai moi-même effectué, j’ai rencontré le Président de la république de l’époque, Mr Chedli Benjedid qui, après quelques vérifications -et je l’en remercie pour cela- a donné son aval pour que nous puissions les enterrer dignement à El Alia (Cimetière d’Alger).

La République Algérienne… qui vole ces Chouada (morts) et les met en prison… Et vous avez l’audace de la ramener ! De nous faire face sans honte ? Où sont les gens contre l’Algérie ? Vous n’avez pas honte ! Nous sommes devenu les ennemis de l’intérieur maintenant ?! Nous vous avons apporté l’Isstiklal (Libération) !

Monsieur le Président, tous les chiffres sont falsifiés. Vous nous avez dit «Nous allons construire un million de logements». Ce n’est pas vrai ! Vous n’allez pas construire un million de logements. Je vous le dis, la seule chose que vous allez construire ! L’algérie a réglé ses problèmes ! Et il ne nous manque qu’une mosquée, nous avons besoin d’une mosquée, une mosquée à près de 4 milliards de dollars !!! Et je sais que la Chkara (Pots de vins) est déjà partie pour cette mosquée ! Et à ceux qui mangent (comprenez les corrompus) ! Vous voulez aussi manger les mosquées ? Et cette mosquée où veulent-t-il le construire ? À Oued El Harrach[2] ! Vous n’avez pas peur de la colère de Dieu ? Vous allez construire cette mosquée sur la puanteur de Oued El Harrach !

Un Député l’interpelle: (Propos inaudibles car hors micro, on entend cependant, «Daoula Islamia» République Islamique).

Hamouda: Daoula Islamia ? Alors dans ce cas je dis, ne construisez pas cette mosquée à El Harrach ! Construisez-là où les gens pourront faire leurs prières sans subir la puanteur. Toi tu parles de Daoula Islamia ? Vas combattre le terrorisme si tu es vraiment de la Daoula Islamia.

(Brouhaha) Plusieurs personnes l’interpellent pour le contredire mais leurs propos sont inaudibles.

Hamouda: (Qui répond à un contradicteur) Après je vais te montrer où est la République Islamique (Et reprend) Le taux de l’emploi, le pourcentage du chômage, tous ces chiffres là sont faux ! Et le plus incroyable dans tout ça, c’est que le monde dans sa totalité, la Chine, la Russie, la France, l’Europe tout le monde crie et a peur de la crise et nous, tout va bien ! Grâce… à Dieu -Et voilà que je reviens à ta chère République Islamique (s’adressant à son contradicteur)- Et grâce au Président de la République guidé par Dieu, cette crise qui secoue tous les pays, nous, nous avons pu la stopper à la frontière Marocaine et à la frontière Tunisienne, grâce à Dieu (ironie)…

Tout cela m’amène à dire, que le seul ennemi, c’est les mensonges que vous dites au peuple Algérien.

Aujourd’hui même, les gens meurent dans le désert… sous des trombes d’eau. Normalement les gens meurent dans le désert de soif, mais à Ghardaia, ils sont morts, que Dieu les accueillent, sous des trombes d’eau. Et je vous ai entendu… tous comme vous êtes… vous étiez…  (à ce moment son micro est coupé)

(Brouhaha) Les voix s’élèvent, on entend une personne dire «Mr le président» à plusieurs reprises.

Président: Merci, merci, merci… merci…

Un Député: (hors champ caméra, hors micro) Il dit qu’ils ont apporté l’istiklal (libération) mais la libération n’est venu que de la révolution Algérienne,  du peuple Algérien (inaudible).

(S’en suivent de vifs applaudissements).

Président: Arrêtez, arrêtez… S’il vous plaît, ça suffit…

(Plusieurs personnes se mettent à s’invectiver violemment et à protester de toute part).

Président: Je vais suspendre cette séance, je vous en prie, ne tombez pas dans le piège de la division ! Ne tombez pas dans le piège de la division ! (il marque une pause et reprend naturellement) Je donne à présent la parole à Mr Karim… (fin de la vidéo)

___________________________________

[1] Le « cas » Amirouche (grand résistant Algérien) est plus ou moins connu de nos jours. Il  a été abattu lors d’une embuscade tendue par l’armée Française au lieu dit Djebel Thameur le 29 mars 1959 avec le colonel Haouès. Cette « grosse prise » fit les choux gras de la presse coloniale de l’époque et les corps des deux révolutionnaires furent même exhibés à la télévision pour marquer les esprits. Ils furent ensuite enterrés par l’armée Française à Bou-Saâda et la tumultueuse guerre d’Algérie suivit son cours. Mais où l’affaire devient bizarre, c’est que bien après la fin de la guerre, en 1965, eu lieu un coup d’état militaire pour faire tomber le président Ben Bella orchestré par son Ministre de la Défense, Houari Boumediène qui prit la tête de l’état et, à ce moment là ou du moins durant cette période, un groupe de personnes (?) décida d’aller à Bou-Saâda et de déterrer les corps des deux révolutionnaires, de les transporter à l’état major de gendarmerie et de les entreposer dans une salle vide (ancienne cellule?) laissant les ossements de ces hommes, qui ont donné leur vie pour le pays, sans sépulture ni honneur. On peut légitimement s’interroger sur les raisons d’un tel acte, pour le moins incompréhensible, à l’encontre de ces deux héros de la révolution. Beaucoup l’ont fait, le fis du colonel Amirouche le premier et ce n’est que bien des années après, durant les années 1980 qu’il eu enfin le droit de les enterrer dignement comme il l’explique dans l’extrait vidéo ci-dessus.

Il se dit (attention gros conditionnel) que les deux hommes étaient chargés d’aller remettre de l’ordre dans les rangs du commandement de l’armée de libération basé en Tunisie et qu’il se pourrait que certaines personnes aient laissé échapper des informations de telle sorte que l’armée française… Quoi qu’il en soit la question reste posée.

[2] Oued El Harrach est un cours d’eau qui se déverse dans la méditerranée et il est connu pour être le plus pollué d’Algérie, on peut sentir son odeur bien avant de l’appercevoir et sa couleur est foncée tant il est sale. Un cabinet d’expert japonais a établi en 2005 un rapport quant à la toxicité de son eau et déclara entre autre que «La mauvaise qualité de l’eau de oued El Harrach dépasse de plus de 400 fois les normes établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS)» Lire l’article sur le site du journal El Watan

Publicités

Actions

Information

5 responses

30 03 2009
dadou3x

excellent article comme d’habitude, je crois qu’on s’est intéressé au même sujet en même temps, même si j’ai eu connaissance de cette vidéo y a fort longtemps,

j’ai fait quelques recherches, concernant le colonel amirouche, et je suis arrivé au même conclusion que toi, enfin, des suppositions,

pour une fois qu’un député sort du lot…

tu peux aussi trouvé sur youtube deux autre vidéo à l’apn et un reportage du vrai journal de canal + du temps ou ait hamouda était chef des GLD, d’ailleurs sur cette vidéo, les commentaires ne sont pas tendres.

qu’on aime ou qu’on aime pas, il laisse pas indifférent, et rien que pour ça, je lui tire chapeau;

ps: twahechnak.

30 03 2009
Maska

Salut Dadou,

Oui par ces temps de politique aseptisée en Algérie on est obligé de se replonger dans l’histoire ou alors d’aller plus loin avec la science fiction (hé hé).

Concernant le Colonel Amirouche, il se dit beaucoup de choses, j’ai retenu l’hypothèse la plus probable à mes yeux mais quoi qu’il en soit je reste vraiment sans voix face au traitement qui lui a été réservé (ainsi qu’à haouès), le déterrer et laisser moisir ses os dans une ancienne cellule de gendarmerie, franchement je comprends pas, et pourquoi l’avoir exhumer comme ça ? Après tant d’années ? A la limite ils auraient pu le faire mais pour l’enterrer directement avec les honneurs à El Alia, au carré des Chouhada, enfin… Bled Miki…

Pour la vidéo des GLD elle était déjà en lien au début de l’article, dans la description rapide de la personne, tu n’as pas du la voir. Mais comme tu le fais remarquer, elle est réalisée par les équipes de Canal+ qui ont un service spécial « Algérie » depuis plus de 15 ans, c’est eux qui alimentent pleins d’histoires du genre « qui tue qui » « l’affaire Khalifa » « l’affaire Matoub » « les officiers qui se sauvent en Europe pour « tout » raconter » « les confessions exclusives d’anciens chefs du GIA » avec des reportages parfois assez limite pour ne pas dire autre chose, enfin faut pas croire tout ce qu’ils racontent ces mecs là, même s’il y a du vrai dans ce qu’ils disent…

Pour revenir à Mr Hamouda, comme tu dis, lui au moins il ouvre sa gueule, ça a le mérite de créer le débat après tout oui pourquoi une mosquée à plusieurs milliards de dollars (l’une des plus grande du monde quand même) alors que des centaines de jeunes meurent en mer par désespoir ? Je ne pense pas que ces jeunes se sauvent d’Algérie parce qu’il n’y a pas assez de mosquées…

Autre chose aussi, quand il parle des pensions des anciens combattants et des falsificateurs, ça peut paraître anecdotique, après tout la guerre s’est terminée en 1962, on peut se dire qu’il ne doit plus en rester beaucoup, mais en fait, quand on sait que l’argent dépensé pour les pensions des anciens Moudjahidin et autres avantages occupe la 4e place dans les dépenses annuelles de l’état, ça change beaucoup… beaucoup de choses…

Au plaisir l’ami 🙂

1 04 2009
eldjoudhi

Sahit
juste de passage
J’ai commence par lire ta private investigation au sujet de google.dz il y a quelques…mois…et la je reviens verifier s’il y a de la nouvelle marchandise.

filamane

3 04 2009
Maska

Sahit ya eldjoudhi,

Ca fait plaisir de te voir passer sur ces pages, à la prochaine enchalah,
Mrahba bik.

20 07 2009
hnawelhik

le pouvoir algérien na pas fini de nous étonné , exhumé un corps et le metre en cellule ça relève du sadisme ou de l’absurde j’étais choqué de l’entendre mais j’ai appris a vivre avec l’idée que tout est possible hna.
construire la plus grande mosquée j’ai plusieurs mots qui se bouscule dans ma tête, le gachi, zoukh que c’est aussi politique par rapport a la mosquée Hassan 2 du maroc c’est aussi la polytique ta3 bakri la plus gande usine en afrique le plus complexe sidérurgique, on est tellement habituer a être endoctriné qu’on fini par croire qu’on est champion du monde toute catégorie moi même j’y ai cru.
Nous vous avons apporté l’Isstiklal (Libération) !
meme lui crois dure comme fer que l’algerie est a lui et tout
des pensions d’anciens combattants ne veux pas forcement dire harki , il y’avais beauoup d’algérien qui on participé a la guerre contre l’almagne des nazies, y’a meme eu un filme qui a parlé de ça,
et qui n’ai pas contre le faite que la mosquée coute 4 milliards de dollars juste qu’elle soit situé a el harache
el hadj moussa ou moussa el hadj c’est kif kif
tu as bien fait de mètre le texte et la vidéo pour bien lire et se faire notre propre opinion même si elle diffère un peut de la tienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :